4-6 avr. 2018 Arles (France)

Accueil

L’écologie de la restauration et la restauration écologique se sont dotées en 2008 de leur réseau francophone : REVER, le Réseau d’Échanges et de Valorisation en Écologie de la Restauration. Créé grâce au programme « Ingénierie Écologique » du CNRS/CEMAGREF, ce réseau est inspiré de l’organisation internationale de la « Society for Ecological Restoration » (Société pour la Restauration Écologique) auquel il est fédéré. Depuis 2011, le réseau s’est constitué en une Association éponyme. REVER http://www.reseau-rever.org/

 

Le réseau REVER a pour but d’organiser et de favoriser les relations entre gestionnaires, praticiens, chercheurs et étudiants œuvrant dans les domaines de l’écologie de la restauration et/ou de la restauration écologique. Dans cet objectif, des « journées – ateliers » sont organisées annuellement afin de permettre la rencontre de ces différents acteurs.

 

La 9ème édition de ces journées ateliers se déroulera les 05 et 06 avril 2018 à la Tour du Valat, Institut de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes, situé au Sambuc, sur la commune d’Arles, en Camargue dans les Bouches-du-Rhône (une navette est assurée entre Arles et la Tour du Valat, 40mn de trajet). La première journée et la seconde matinée seront consacrées aux communications avec un avantage aux communications à deux voix associant deux acteurs différents (chercheur/gestionnaire ; gestionnaire/bureau d’études, ...) suivi d’un échange avec la salle. La première journée se terminera par l’assemblée générale de l’association REVER.

bandeau_3_logos_2.png

La thématique cette année sera consacrée à « REVER et laisser-faire ? » avec des communications invitées autour de la restauration active ou passive des écosystèmes notamment des zones humides méditerranéennes.

L’après-midi de la seconde journée sera consacrée à une visite des Etangs et Marais des Salins de Camargue

 


RNC_Phare Gacholle_Gauthier-Clerc

Les Etangs et marais des salins de Camargue correspondent à la partie occidentale de l’exploitation du salin de Giraud créée en 1855. Récemment acquis par le Conservatoire du littoral ils constituent une partie importante des surfaces évaporatoires situées à l’ouest du Vieux Rhône (plus de 6500 ha)

La gestion de ces nouvelles acquisitions a été confiée par convention (mai 2011 pour une durée de 12 ans) au Parc Naturel Régional de Camargue, qui assure une mission de gestionnaire coordinateur dans le cadre d’une co-gestion partenariale avec, la Société Nationale de Protection de la Nature et la Tour du Valat.

Les objectifs de gestion sont les suivants :

  • le rétablissement d’un fonctionnement hydrologique plus naturel avec notamment une reconnexion avec l'étang du Vaccarès et avec la mer).
  • la reconstitution des écosystèmes littoraux caractéristiques des lagunes littorales méditerranéennes et des fronts de mer sableux (dunes grises, steppes salées, pelouses).
  • le maintien ou l’augmentation de la capacité d’accueil des oiseaux d’eau (flamants, charadriiformes coloniaux).
  • la mise en œuvre d’une gestion adaptative à l’élévation du niveau de la mer, notamment au travers d’un retrait maîtrisé et progressif du trait de côte dans les secteurs soumis à l’érosion.

Sur ce site la question de la restauration ou du laisser faire se pose. Si des interventions ont été faites en particulier dans le cadre d'un programme LIFE, pour faciliter la reconnexion entre les étangs et la mer et pour permettre un accueil optimal pour les espèces d'oiseaux visées, les incursions maritimes ont de leur côté largement modifié le trait de côte et rendu certaines interventions prévues plus à l'intérieur obsolètes.

 

Le mercredi 04 avril, une journée de workshop international dédiée aux bonnes pratiques de restauration des carrières méditerranéennes est également organisée sur le même site sous les hospices de l’Agence Universitaire de la Francophonie avec des participants en provenance du Maroc et du Liban. L’objectif de cette journée est notamment de finaliser un ouvrage sur cette thématique via un recueil de fiches issues de différents retours d’expériences. Cette journée est ouverte à toutes personnes intéressées moyennant un supplément modique de 20 euros à régler lors de l’inscription (voir programme et fiche inscription).

 

Les propositions de communication peuvent être envoyées
dès maintenant et jusqu’au 16 mars 2018.
Elles peuvent concerner tous les aspects de la restauration écologique
et de l’écologie de la restauration.

 

THEMATIQUES

Afin de favoriser les échanges croisés, l’appel à communication concerne l’ensemble des thématiques liées à la restauration écologique et à l’écologie de la restauration et notamment :

 

  • succès et échec dans la pratique de la restauration écologique
  • recherche en écologie de la restauration
  • projet LIFE et restauration écologique
  • formation en écologie de la restauration
  • évaluation des opérations de restauration écologique
  • réintroduction ou renforcement de populations (végétale, animale)
  • place de la restauration dans les stratégies et politiques

 

ESPACES CONCERNES

Ensemble des milieux naturels, semi-naturels ou artificiels sont concernés dès lors qu’ils permettent de présenter une communication donnant lieu à des échanges entre les participants (i.e. milieux fluviaux, littoraux, montagnards, forestiers, zones humides, landes…)

 

PRESENTATIONS

Les communications orales (15 minutes + 5 minutes de questions) pourront être présentées par tout acteur de la restauration écologique, gestionnaire, praticien, chercheur ou étudiant souhaitant faire partager ses expériences (qu’elles soient couronnées de succès ou d’échec). Seront acceptées en priorité les propositions de communications à deux voix dont le principe a déjà montré tout son intérêt lors des précédentes éditions. Seront aussi retenues en priorité des communications orales présentant des résultats (retours d’expériences) plus que des prospectives ou des aspects en marge de la restauration écologique pour lesquels des propositions de poster devront être privilégiées (format A0 vertical).

 

 

Personnes connectées : 1